28 °C Yaoundé, CM
septembre 20, 2020

Alain Bomo Bomo et Michèle Ntédé se marient

12 ans après leur rencontre, les deux tourtereaux du cinéma camerounais tournent le plus beau film de leur vie ce 1er août 2020 dans la ville de Monatélé autour du thème : « Royal et tradition ».

C’est une nouvelle qui fera certainement des vagues dans la fanbase de l’acteur le plus convoité du Cameroun. Alain Bomo Bomo a officialisé son union avec sa compagne de longue date, l’actrice Michèle Ntédé. Les deux tourtereaux viennent de se dire oui ce 1er août 2020 dans un décor paradisiaque. Le mariage civil a eu lieu dans la cour royale de la Chefferie d’Ekot à Monatélé, dans la Lékié, région du Centre, à environ 76 kilomètres de Yaoundé. Il sera suivi d’une réception qui s’annonce ultra glamour. Le tout, autour du thème : « Royal et tradition ». Normal, la dulcinée de la star du petit et du grand écrans est une Princesse. Elle est la fille de sa Majesté Ntédé Ndjomo Michel, chef de 2e degré du groupement Ekot à Monatélé.

Constamment exposées à l’œil des curieux et à l’objectif des caméras, ces célébrités réussiront néanmoins à échapper aux flashs des paparazzis le temps d’une journée, car l’organisation du mariage s’est effectuée dans le plus grand des secrets. Seuls les proches du couple, triés sur le volet, partageront ce moment intime avec les « Michalain » à Monatélé dans un décor idyllique. « Je suis très attachée à la tradition et je souhaite faire honneur à mes ancêtres. Ce cadre nous éloigne aussi de l’euphorie de la ville et de la Covid-19 avec l’air frais. Alain l’a aussi choisi pour honorer la mémoire de ma feue mère par rapport à une promesse qu’il lui a faite », a confié Michèle Ntédé, le sourire en coin.

C’est cette loyauté d’Alain envers les siens qui a d’ailleurs fait fondre sa belle, loin de son physique d’Apollon et de sa notoriété. « Je suis tombée amoureuse de lui au fil de nos échanges et rencontres. J’ai été émerveillée par les qualités que j’ai découvertes au fil du temps en lui. Je suis très attachée à ma vie chrétienne et on a cela en commun. Il est peut-être renfermé sur lui-même, mais c’est quelqu’un de très loyal en amitié », a-t-elle déclaré. Pour Alain, c’est tout un scénario digne d’un film hollywoodien. « Nous nous sommes rencontrés à l’IFCPA, ancien CFPA, en 2008, lors d’une formation en jeu d’acteur sous la direction de Daniel Ndo. J’ai eu le déclic lorsque Michèle s’est levée pour se présenter. J’ai su sur le coup, au plus profond de moi, que c’était elle que j’attendais. Ça s’est passé juste par un regard, je lui ai souri, mais elle était très orgueilleuse pour me retourner le sourire », a confié la star. Loin de l’orgueil, sa dulcinée jouait plutôt la carte de la prudence.

Passionnée par les métiers de la scène, l’étudiante de l’ESSTIC qu’elle était à l’époque fréquentait les salles de cinéma et c’est dans le film « Sentence criminelle » diffusé à l’Abbia qu’elle a connu son prince charmant. Elle a eu peur de se laisser aller au regard des groupies qui s’agglutinaient autour du Denzel Washington du cinéma camerounais. Le combat s’annonçait donc rude pour le beau gosse du cinéma camerounais « J’ai utilisé la concurrence pour la conquérir. Beaucoup de jeunes filles me tournaient autour, et je me rassurais qu’elle soit sur l’axe de vision pour m’afficher avec elles. Dieu merci, ça a marché, le jour où je l’ai invitée à sécher un cours, elle a accepté », a indiqué le réalisateur de « Braquage à la camerounaise ».

Ce mariage s’annonce riche en couleurs et en sonorités du terroir. Trois créateurs de renom ont été retenus pour habiller ce couple de stars le jour dit. Les tenues seront confectionnées par I AM, le styliste de la série « Une nouvelle épouse », produite par Marcelle Kuetche ; la styliste Estelle Zoa se chargera des tenues de la dot, tandis que Virginie Ndjikam aura la lourde responsabilité de faire davantage rayonner la mariée lors de la soirée. Ne ratez rien de ce conte de fée à la Alain Bomo Bomo et Michèle Ntédé en exclusivité sur nos comptes FacebookTwitter et Instagram

Articles en relation

31 femmes du cinéma camerounais : Brigitte Massan A Biroko, une doyenne proche de ses cadets

Révélée au public à travers le téléfilm « Silence on joue », diffusé sur la CRTV où elle tenait le rôle de Bertha la folle, l’actrice et metteuse en scène a marqué plus d’une génération à travers ses performances et son talent incommensurable. Cinecamer poursuit sa série consacrée aux amazones du cinéma Cameroun. Aujourd’hui, nous […]

31 femmes du cinéma camerounais : Mary-Noel NIBA, la force de la discrétion

Mary-Noel NIBA est une amazone par excellence du cinéma. A ce jour, peu de cinéastes camerounais peuvent se vanter d’avoir sa riche filmographie. L’ancienne employée de la CRTV (Cameroon Radio Televison) est l’auteure de plusieurs films documentaires et d’un long métrage de fiction, intitulé « Claire ou l’enfant de l’amour », un film multi-primé. Avant […]